BDSM, chaînes, chains, AURORAWEBLOG

                                                           Photo © Vlad Gansovsky

 

 

 

Tu m’as peinte, Tu m’as signée de Tes couleurs. Celles de Ta palette.

Couleurs de patience, couleurs de passion.

La patience pour la quête et la passion comme une arête.

La patience comme du miel et la passion comme du fiel.

 

Tu m’as peinte, Tu m’as ceinte pour que je puisse comprendre en mode chromatique, en mode métallique que patience et passion existent en symbiose.

La passion est papier de verre sur la peau, fines aiguilles de tatoueur, couleurs douleur, sang qui fourmille dans les poignets, faim inextinguible.

Et seule la patience peut l’apaiser, lui apporter le baume pour consoler, la gomme pour effacer, recommencer.

C’est l’alchimie immense, celle de l’expérience. Essayer et réessayer. Cent fois sur le métier…

Créer une navigation interne entre les deux, un appel en urgence.

 

Etre passion, toucher du doigt un jour le sens de la patience.

Etre patience pour que les chairs en chaînes supportent la passion.

 

 

 

PS : Le centre-gauche chez Oiselle

http://www.u-blog.net/oiselle/note/34/