BDSM Bondage The Art of Shibari

                                                                         Photo by Kasumi

 

 

Autrefois, dans d’autres lieux, je me sentais fragile.

Une de ces précieuses poupées de porcelaine qu’il ne faut pas exposer au soleil, de crainte qu’elles ne perdent leurs couleurs, qu’on ne doit pas transporter sous la pluie parce que celle-ci gâterait la soie de leur habit.

Une poupée qui n’est pas destinée aux enfants, vandales qui pourraient lui arracher un membre ou la décapiter.

 

Ce fut terrible de rencontrer en Toi un ogre.

Tu m’as examinée sous toutes les coutures, tu m’as mise ensuite en pièces, démontée.

Tu as observé tous mes mécanismes.

Ce serait difficile de reconstruire désormais cette cuirasse ténue qui me protégeait du monde extérieur.

Tout au plus en surgirait-il une poupée comme celles de Bellmer.

 

Mais ce n’est plus nécessaire puisque Tu es là désormais à faire le rempart entre moi et l’abîme.

Et puis, ce que je suis vraiment est sorti de mon apparence parfaite.

Parfaitement muette, parfaitement froide.

Ma chair a éclaté dessous la porcelaine, une chair chaude, volubile, passionnée…

 

Je ne veux plus être que ce que je suis, que ce que j’éprouve…

Ce n’est pas de colle dont j’ai besoin pour m’enfermer de nouveau dans un sépulcre diaphane mais de cordes pour me guider vers la lumière…

 

 

 

 

 

 

technorati tags:
Le lien tag ci-dessus est strictement réservé aux adultes.