BDSM submissive in red and white

                                                             Photo ???

 

 

Pour les pratiquants BDSM, la recherche du/de la partenaire passe bien souvent, depuis la révolution du Web, par les « chats ».

Il est évident que ce n’est pas la meilleure des solutions puisqu’elle concerne le domaine du virtuel et qu’elle expose donc à tous les malentendus, à toutes les désillusions.

L’idéal serait de pouvoir se rencontrer autrement.

Certains, parmi mes connaissances, se sont ainsi « trouvés » dans la « vraie vie », s’apercevant de porter tous deux les mêmes désirs, les mêmes fantasmes.

D’autres encore étaient, à l’origine, un seul/une seule à porter ces mêmes fantasmes et y ont, petit à petit, amené leur compagnon/leur compagne.

Sans doute, je le répète, est-ce là la situation idéale.

 

Nous deux, nous ne l’avons pas connue et c’est un « chat » qui nous a réunis.

Alors, à quoi faut-il se fier sur un chat BDSM pour découvrir un jour la personne qui nous convient ?

Je n’ai aucune solution à proposer mais je peux néanmoins renvoyer vers un petit sondage, qui n’est pas de moi et qui provient d’un forum, mais dont les items m’ont paru dignes de s’y arrêter un instant.

 

Voici donc la question qui était posée à 513 participants :

« Comment évaluez-vous la crédibilité d’un interlocuteur virtuel ? Qu’est-ce qui engendre en vous le désir de le rencontrer dans la réalité ? »

 

et les 5 réponses possibles :

 

1)Son lexique et la correction grammaticale et orthographique de ses correspondances (cette réponse a recueilli 13,65 des votes).

2)Les concepts BDSM qu’il exprime (43,08 pour cent).

3)La suggestion qu’il sait faire naître par ses messages (26,32 pour cent).

4)Sa disponibilité immédiate pour faire la clarté sur sa situation et son identité dans la vie courante (10,33 pour cent).

5)Vous préférez ne jamais rencontrer quelqu’un et continuer à l’imaginer (6,63 pour cent).

 

Je vous ai mis dès à présent les résultats afin que vous puissiez vous faire une opinion et, peut-être, ensuite exprimer la vôtre.

 

Je considère ce sondage, pour ma part, comme plutôt parlant (par exemple, les 6,63 pour cent qui ne veulent « jamais » rencontrer quelqu’un, on sait tous/toutes ce que cela donne…).

 

Vous pouvez répondre ici en indiquant le numéro de la réponse que vous auriez choisie mais, très sincèrement, je doute fort que nous soyons assez nombreux à le faire pour en tirer des conclusions (un blog n’est pas un forum).

 

Vous pouvez aussi, si vous le désirez, simplement commenter ces résultats.

Vous surprennent-ils ?

 

Moi - et ce sera le sourire de cette  note - même si mon choix va, personnellement, à la réponse 2, j’avoue avoir été agréablement surprise qu’à la troisième place du podium, les membres de ce forum aient placé la correction du langage (la « perversion » de la syntaxe ne passera pas par les BDSMeurs...).

 

Non décidément sur la Toile au langage SMS, même dans le SM !

 

 

 

 

PS (encore, oui !) sur Oiselle :

http://www.u-blog.net/oiselle/note/14