Quand je suis Ta petite chose,

Succube…

Soucoupe,

Pas volante non…

Quand je Te bois

Comme mon eau,

Mon élixir d’O,

Mon hydromel.

 

Quand je suis une rose

Et qu’incubent

Ma route,

Ma progression,

Quand je Te vois,

Ton regard si beau,

Tes doigts si chauds,

Mon Toi éternel.

 

Je dis que Tu es bon,

D’une bonté précieuse

Qui n’a pas d’autre fond

Que de me rendre heureuse.