AURORAWEBLOG Bondage poème

                                                           Photo © Marcus Ranum

 

 

 

La corde dit mieux que les mots

Puisque Tu es de grand silence

Et que, si Tu ordonnes peu,

C’est que Tu parles moins d’autant.

 

Et je suis celle qui devine,

Le fil tendu à Ton archet

Qui essaie de trouver les lignes

Mélodiques à accorder.

 

Il y a un seul bruit dans l’air

Qu’il déplace en boucles rapides.

Moi, j’écoute, pour peu, pour peu

Qu’un bandeau n’aveugle mes yeux.

 

Mais même alors, par transparence,

Dans le noir le plus absolu,

Je sais traduire Tes attentes

Et nos mots confondus et tus.

 

 

 

 

 

 

 

tags technorati :