Photo © Christian Hang

 

Celui que j’aime est ma lumière

Ma lampe dans le jour qui baisse,

Aussi ma fusée de détresse

Si j’en venais à m’égarer.

 

Celui que j’aime est ma prière

Qui ne consent à la faiblesse.

Il est aussi ma forteresse

S’il fallait me réfugier.

 

Celui que j’aime est mon image,

Double dans le miroir tourné,

Je lis sa voix dans mon visage,

Son regard dans mes bras levés.

 

Celui que j’aime est mon amour

Ma parcelle d’éternité.

Le contraire du mot « toujours »

C’est « à jamais »…

 

 

 

 

 

 

 

tags technorati :