Dada Centre Georges Pompidou AURORAWEBLOG

                                        Dada

                                Photo Man Ray - 1920

                          "Woman" ( Fouet [de cuisine] pour nous! )

 

                            Big Bang Centre Georges Pompidou AURORAWEBLOG

                                       Big Bang

                               Marcel Duchamp - 1959

"Torture morte" (plâtre peint, mouches synthétiques, papier, bois verre... et sourire!)  

 

De nos pérégrinations parisiennes qui auront finalement duré cinq jours au lieu de quatre tant nous avons joué les « prolongations », nous allons retenir tout d’abord notre parcours « artistique » pour les trois premiers soirs, avant que d’en venir… peut-être au privé !

Pourquoi peut-être ?

Tout dépendra, comme le chantait Barbara, de «  si la photo est bonne… » 

 

Et puis l’art, c’est tellement important ! C’est ce qui permet d’éclairer la vie.

Et les artistes sont si fragiles : regardez ce mauvais vent qui en 48 heures nous a emporté Folon et  ensuite Arman.

Arman que nous venions d’admirer le jour même à Beaubourg.

 

Pas d’ordre chronologique de nos visites donc dans ces quelques posts.

Pas plus que de « préférence » pour les œuvres présentées : elles seront à chaque fois seulement un clin d’œil au « thémablog »…

 

« Dada » et Big Bang » à Beaubourg pour commencer.

Pas de hâte pour la seconde : elle est en place jusqu’au 28/02/06.

Quant à la première, elle passera aussi les fêtes mais s’éteindra le 09/01/06.

 « Dada », c’est multiple, foisonnant, inattendu….A donner quasiment le tournis, tant les gens se pressent entre les cloisons trop petites, tant il y aurait de choses à lire, à voir….

Et pourtant, l’impression qui demeure à la fin, c’est une sorte d’émerveillement devant ce qui fut ludique, provoquant, libre à l’extrême…

Reste aussi un doute. Et si la « naissance » du Surréalisme avait pour finir « poignardé » Dada, signé son éloge funèbre ?

Si certains parmi les Surréalistes avaient été bien trop sérieux pour « Dada » ?

 

On descend un étage pour découvrir le « Big Bang », les salles sont plus larges, les oeuvres répertoriées selon un judicieux trajet : tout l’ « inventaire » de l’Art Moderne est là.

Admirable mise en relief entre les salles et leur mot-clé que ce passage « obligé » par une escale, le reflet d’un thème artistique dans la littérature avant que d’aborder à un nouvel îlot…

Artistes et artistes…

On en retrouve qui étaient déjà en haut, on suit leur évolution.

On voit des tableaux, des sculptures qui nous parlent, d’autres que l’on rejette d’emblée.

C’est ainsi : l’art c’est la vie. On ne peut pas tout aimer. Comme on n’aime pas tout et tous dans la vie.

 

 

Il y a trois clichés d’Araki dans une salle.

Mais je reviendrai sur lui après-demain. Je l’ai dit : mes notes ne suivent pas l’ordre chronologique de nos « découvertes »…

Dans la même section, nous « approchons » pour la première fois de notre existence les « Poupées » de Bellmer « en vrai » : j’adore !

 

« Dada », « Big Bang » : c’est ce qu’il reste aussi de tant et tant d’autres choses: guerres,  mouvements sociaux, évolution des mentalités et des moeurs…

Remue-méninges.

 

C’est un siècle tout entier et ses soubresauts qui se lisent sur deux étages en pleine page.