Photo © Guy Berthier

                                        Avec son aimable autorisation

                                      A voir sur son site : Je, Tu, Elles…

 

 

Mon corps comme Carte du Tendre

Où le temps viendrait se suspendre

Se pose et repose, patient,

S’apprête à de lents rougeoiements

Comme ce feu de cheminée

Qui nous accompagne, muet.

 

Saison des comptes à rebours,

Lumière affaiblie qui s’enfuit,

Jour qui fait des tours et détours,

Conte des mille et une nuits

Et des mille et deux mains d’homme.

Mille mains en deux, autonomes.

J’aime les tempos qui détonnent,

Tout ce qui n’est pas monotone.

Je suis la page à colorier

Et l’album que Tu vas graver.

 

Tes mains comme feuilles d’automne

Me recouvrent rouges et jaunes.

Je suis la terre et puis la mousse,

L’humidité des heures rousses

Et Toi, Tu viens me tapisser

De Tes marques, comme un secret...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tags technorati :