Photo Eugenio Recuenco

 

Le cirque est dans nos murs. La représentation est pour ce soir.

C’est moi qui serai l’attraction la plus courue.

Etre regardée par cent paires d’yeux sous un chapiteau surchauffé, maquillée outrageusement, habillée comme une poupée, faire mon numéro d’équilibriste sans l’avoir jamais préparé, simplement parce que c’est Ta volonté et que c'est elle aussi qui m'empêchera de tomber…

 

Ainsi en est-il de ce que je suis, saltimbanque d’un étrange visage de l’ amour…

Ce brin d’obéissance aveugle, ce saut dans l’inconnu, ce frisson de la peur, cette confiance, c’est mon quotidien.

 

Sereine.

Domptée.

 

 

PS :

 

Une vive polémique s’est engagée entre nous et une personne qui avait commenté sur la note concernant John Willie et Gwendoline.

Etant en total désaccord avec ce que contenait son site, nous avions dans un premier temps exprimé notre réprobation et « brisé » ce lien. Nous l’avons laissé sur les commentaires ultérieurs de cette même dame afin que nos lecteurs majeurs puissent visiter le site en question et exprimer leur propre opinion.