La nuit est oublieuse, le jour parcimonieux

Est-ce pour ça que tout est flou ?

Je rêve de guirlandes

Ou les ai vues ailleurs

Je ne sais plus.

 

Je promène entre deux je suis ma curieuse

Le monde est doux tout doux par là

Comme du lait d’amande

Un moment de bonheur

Rien de plus.

 

A la fin de la nuit un peu sonnée quand même

Privilège Le voir dormir

Au pied de cette chaise

Ecouter

Le silence.

 

Etre celle qu’Il aime mais dans le sommeil fuit

Presque me sentir sacrilège

Regarder la cimaise

Savourer

La patience.