Image by Kevissimo

              ( et l'image a un sens tout particulier sur ce post  ...)

 

Pardon et excuses à tous ceux qui liront ce texte sans n’y rien comprendre…

A ceux-ci, je souhaite au moins de goûter le plaisir de cette formidable image du talentueux Kevissimo qui vous donnera, j'en suis certaine, l'envie de partir à la rencontre  de son spectaculaire univers.

Le 9 mai n’est pas, ne sera jamais plus, un soir comme les autres.

Il est des anniversaires intimes. Et des formes de survivances comme des combats.

 

 

Des nombreux cadeaux que M. me fit, j’en ai perdu deux. L’un matériellement et l’autre symboliquement.

Le premier, que j’ai évoqué sur le blog de Gwen est une fée  en pendentif que j’aimais infiniment et que j’ai jetée par mégarde en envoyant à la poubelle un vieux sac à main aux anses déchirées alors qu’elle était au fond de l’une de ses poches.

Pour une fois que je jetais quelque chose ( cf le post précédent ), j’en ai un sacré remords.

 

Le second aurait ce soir deux ans. Ce fut, non mon premier blog ( j'en tenais deux autres ici auparavant ), mais le premier des « AURORA », il se nommait, quelques-uns parmi vous le savent :

 « AURORAOULEWEBLOGVOLE ».

De lui, interdit à la lecture publique mais toujours présent pour nous deux sur U-blog, subsistent quelques textes dans nos archives auxquelles l’on peut accéder par notre colonne de droite.

 

Ce fut, contrairement à celui-ci, un blog à quatre mains et avant tout dans sa toute première partie ( un abécédaire), un pamphlet sur un aspect du monde virtuel BDSM…

Pour celui-ci, nous avions donné droit de réponse. Qui ne fut pas utilisé. Mais quatre mois après que nous avons eu achevé cette première phase et alors que ce blog ressemblait déjà désormais comme deux gouttes d’eau à l’ « AURORAWEBLOG » qui lui succéda et que vous lisez,  un quelqu’un vint en demander la fermeture en prétendant s’y reconnaître…

 

C’était, ma foi, bien tard…Et que cette personne ait bien été ou non le « héros » de vingt-six de nos textes (les lettres de l’abécédaire) est finalement de peu d’importance. Personne n’y était nommé. Chacun était libre de croire y voir ou ne pas y voir qui il voulait, même de ne rien y voir du tout, ce qui était le cas de la plupart de nos lecteurs d’alors.

 

De ce blog, je n’ai ni remords ni regrets. Entendons-nous, je veux dire de l’avoir écrit (pour moitié).

Il fut le prélude à tous mes textes, une sorte de passage obligé entre un tout premier weblog BDSM appartenant à M. et sis ailleurs, détruit un beau jour « du fait du Prince » (weblog qui était effectivement au centre du témoignage personnel - et forcément quelque peu subjectif, mais que de choses l’avaient été auparavant de l’autre côté ! - que nous apportions et d’où provenait donc ce curieux nom que nous avions choisi pour notre u-blog, « …Weblogvolé ».) et l’ « AURORAWEBLOG » d’aujourd’hui.

 

Comme l’année passée et même si son inaccessibilité pour tous fait en sorte qu’il n’existe pas, je sais, moi, ce qu’il contient et je lui dis donc ce soir « Bon anniversaire »…

 

Je n’ai pas pardonné mon weblog volé (cf-bis  le post précédent).

 

Je sais toutefois qu’il n’aurait plus aucune actualité nous concernant, M. et moi, à ce jour même si la suite de l’histoire - des histoires, devrais-je écrire - ailleurs, ne nous a pas tout à fait donné tort .

 

And now...

Score as a private joke : 32/165 .