"Envy" by Marta Dahlig

 

Combien d’années

Clio de là,

Leda du cygne,

Attendra-t-elle

Le sort parfait ?

Une aiguille dans le sein d’une seconde

Et puis une autre aussi profonde

C’est comme l’heure sur la montre

Et le temps passe.

 

Même sur le Mont Hélicon

Veille Chronos

Et plus loin encore, Clotho

Ne peut rien devant Atropos.

 

Combien d’années

Cléa liée,

Lio de l’O,

Suspendra-t-elle

Remords, regrets ?

La patience et l’acceptation

Sont une habile couverture

Un camouflage à la souffrance

Mais le temps passe.

 

Même sur le Mont Hélicon

Veille Chronos

Et plus loin encore, Clotho

Ne peut rien devant Atropos.

 

Combien d’années

Clio de là,

Leda du signe,

Se mentira-t-elle

Sur l’Histoire ?

Même avec une minuscule

Elle aurait du en être Muse

Et non dupe ou bien calcul

Car le temps passe.

 

Même sur le Mont Hélicon

Veille Chronos

Et plus loin encore, Clotho

Ne peut rien devant Atropos.

 

Combien d’années

Cette O liguée,

Léa du clos,

Comptera-t-elle sur deux ou trois

Pour ne pas aller jusqu’à dix ?

Et quand ses cheveux blonds

Seront devenus blancs

Pourra-t-elle encore nier

Le temps qui lasse ?

 

Leda aurait du fuir le cygne

Et Clio le roi Piéros

Les aiguilles à l'horloge signent

Toujours le travail de Chronos.