Photo DeathByChocolate

 

Les étés je les tiens en moi

Comme une moisson de blé mur,

J’aime les fruits de pleine soie

J’aime le soleil quand il dure.

Il peut bien faire froid dehors

Tout peut revêtir une armure,

Je sais vivre du mot encore

Je sais reconnaître l’eau pure.

Viens boire sur ma bouche ouverte

Ma saveur d’être une O de vie.

 

Le mot amour en pure perte

Est don qui va vers l’infini,

Comme se prolongent au soir

Les ombres des jours tôt enfuis

Qui ne sombrent pas dans le noir

Comme on le croit ni dans l’oubli.

Le mot d’aimer en pure perte

Est une merveille, un joyau,

Il est la seule chose offerte

Le seul présent qui soit cadeau.