Ce soir, exceptionnellement, l’image est en bas du post.

 

 

Je cherche désespérément le Dominateur. Je n’ai pas dit que je cherchais UN Dominateur : de ce côté-là, ça va je suis casée.

 

En fait, pour parodier le Ferré de « La The Nana », je cherche « Le The Dominateur ».

C’est seulement pour mieux vous le présenter, à vous…

 

Il n’est pas facile à débusquer.

Il n’écrit pas. Du moins, il n’est pas publié ( là, c’est un pieux mensonge, il y en a un qui a publié deux bouquins mais c’est par pitié que je ne parle pas de lui !).

 

On ne le photographie pas. A part dans des images de particuliers et en privé. Je ne risque pas de les placer ici. En tout cas, il n’ a pas inspiré les Maîtres… de la photographie.

 

On ne le dessine pas. Soyons honnêtes, il existe dans la BD SM (sourire) mais en second plan. C’est toujours sa soumise l’héroïne, celle qui saute aux yeux.

 

Alors, en désespoir de cause, je suis allée chercher chez nos amis américains. Et j’en ai trouvé un en image.

Attention ! Je vous l’ai déjà dit, chez eux le BDSM est  un « lifestyle » : pas question de règles, de dress-code. Pas de pantalon de cuir ici.

 

Alors, le voilà.

And now, Ladies and Gentlemen, I introduce  « The Dominateur » :

 

 

 

                       

                       Image Gina's Snags Collector

Il vous plaît?

Je ne commence pas les commentaires moi-même, de peur de vous influencer…