Les soumises semblant se complaire dans l’autobiographie romancée, les Maîtres paraissant ne pas manier la plume avec autant de dextérité que la cravache, c’est donc à une Dominatrice qu’il échoyait de réaliser ce petit opuscule dans la collection " Osez tout …" qui compte d’autres titres pour les Editions La Musardine.

Gala Fur est l’une des plus connues d’entre elles, j’avoue cependant que je n’avais pas lus ses deux précédents livres.

Il n’est pas rare que je reçoive des mails me demandant le titre de quelques ouvrages. Peu encline à renvoyer vers les sociologues ( mais vous aurez bientôt droit à l’une d’entre elles sur le blog !), je me trouve souvent muette. Voilà qui est réparé : vous allez, pour sept euros, tout savoir de ce que vous vouliez connaître du SM sans jamais oser le demander ! Même à moi !!!!

L’ouvrage est fort bien fait. Avec une veine d’humour qui fait du bien, Gala Fur présente un panorama sérieux et documenté de ce qu’est le SM en France, ses règles, ses codes, ses acteurs. Tout y passe en douze brefs chapitres dont le dernier est une intéressante bibliographie, et si le ton est au sourire, tous les thèmes abordés le sont avec précision et les conseils de prudence que l’on trouve dans ce petit bouquin, quel que soit le " rôle " que l’on occupe, sont de bon aloi.

Si Gala Fur ne remet rien en cause ( cet ouvrage n’a rien de polémique) elle ne se prive pas de donner son " empreinte " personnelle parfois décapante à son observation de ce monde à part.

Ainsi, ces quelques lignes sur les sacro-saintes règles :

" Ces règles me rappellent celles de nombreuses sociétés où la femme est traitée en inférieure.

Rares sont les femmes soumises qui accepteront de subir au quotidien la loi d’un dominateur dans notre société patriarcale, et de reproduire ainsi le rôle traditionnel imposé à leurs grands-mères. "

Gala Fur  "Osez… tout savoir sur le SM".

Editions La Musardine" -2004-

 

PS : A noter de très amusantes et tendres (mais oui !) illustrations en noir et blanc à l’intérieur. Elles sont l’œuvre d’Arthur de Pins qui a réalisé la couverture que vous voyez plus haut.

Une gamelle, ma foi, oui, puisqu’il y a écrit " Chéri " dessus !