A MA BELLE DE MAI

 

Souviens-toi du temps du muguet.

Un soir nous sommes croisés.

Je te cherchais, tu m’as trouvé…

Et ne nous sommes plus quittés.

 

Depuis tu es Belle de Mai.

C’est dans ma ville un quartier

Haut en couleurs, toujours rebelle

Comme toi Ma Toute Belle

 

Toi comme lui jamais ne rompt.

Laisse ça, ignore les cons.

Que le papier sous ta plume

Chante l’amour et assume

 

Tes chants, tes plaintes et tes cris

Ceux de la Vie, ceux de l’Ecrit,

Ceux sous ma main qui caresse,

Te plie et rougit tes fesses.

 

Jasmin, lilas ou bien muguet

Ton corps pour moi est un bouquet.

Tu es et resteras toujours

Ma Belle de Mai, Mon Amour.

 

MARDEN