M COMME METTRE (A L' EPREUVE) ...

 

Le manteau est de cuir, pas trop court. Le slip est en dentelle.

 

Il n’ a pas demandé l’infaisable.

Eprouver quelqu’un, ce n’est pas le pousser à l’extrême dans ses retranchements, le mettre à mal. Eprouver quelqu’un, c’est lui prouver ce dont il est capable. Pour qu’il se sente fort alors qu’il se croit faible.

 

L’endroit est un peu à l’écart de la ville, sur la nationale et non loin de l’autoroute.

 

Il y a trente ans, avant que celle-ci ne soit construite, désireux de profiter de l’aubaine de la nationale des vacances, un promoteur avait eu l’idée de construire là un complexe hôtelier. L’autoroute vint. La construction fut abandonnée après quelques mois. Elle est restée ainsi depuis des années.

 

C’est en plein jour qu’Il lui a demandé de s’y rendre. L’épreuve n’est rien d’autre que ça : se rendre seule en ce lieu, vêtue seulement de son manteau et d’une légère culotte et d’attendre là, le manteau entrouvert. Il a bien sûr assuré qu’Il viendrait.

C’est un jeu sur la peur.  Elle est très dépendante de  Lui et finit par se figurer, même dans le quotidien qu’elle ne peut pas faire telle ou telle chose sans Lui.

Il faut alors donc symboliquement lui montrer qu’elle est « grande ». Et qu’elle le sente dans sa chair pour qu’elle en soit vraiment enfin persuadée.

 

Elle aurait eu le droit de ne pas obéir, il avait bien précisé qu’il n’ y avait aucune punition à la clé. Il a juste envie qu’elle ait peur et qu’elle maîtrise cette peur. Peur d’être ainsi, désarmée et offerte à la curiosité, ou plus, de tout passant.

 

Elle a garé sa voiture, est allée s’appuyer contre l’un des poteaux de béton ; le manteau de cuir est ouvert comme il était convenu. Elle sent la peur et l’angoisse l’étreindre. Elle tient ses deux mains près de son ventre, près de son sexe. Elle est sur la défensive.

 

Elle ignore qu’il ne peut rien lui arriver. Il était là bien avant elle, une demi-heure avant celle qu’il lui avait fixée.

Il se tient à sept ou huit mètres d’elle, juste en face, derrière ce qu’il reste d’une cabane où les ouvriers déposaient autrefois du matériel. Il ne le lui dira, bien sûr, jamais.

 

Dans dix minutes, il ira vers elle, histoire de faire renaître le sourire sur ce visage si tendu. Mais il est fier : elle est venue, elle a réussi l’épreuve.