TOI ET MOI

 

Ton cœur avec mon cœur sur une île déserte

Où nous vivrons tous deux comme au début des jours.

Tu passeras les tiens nue, soumise et offerte.

Je passerai les miens à te conter l'Amour.

 

Cette île pourrait être une maison toscane

Où main dans la main, assis le soir tombant,

Enfin arrivés au pays de Cocagne,

Qui reçut avant nous de si nombreux amants.

 

Nous vivrons Toi et moi un Amour sans nuages.

Et le poids disparu de tes chaînes passées

Serait comme le bruit d'un très lointain orage

Souvenir lancinant mais léger à porter.

 

Le Monde autour de nous s'embrasera peut-être

Nous n'aurons cure alors de jeter sur ce feu

Les brandons ardents qui consument nos êtres

Qui réchauffent nos nuits pour nous laisser heureux.

 

Entre mes mots d'Amour, je Te ferai connaître

Ces calmes voluptés des amours assouvies.

J’emploierai mon temps à Te faire renaître

En apaisant ton âme, en éclairant ta Vie.

 

Ton plaisir est mon miel que je bois à ta source

Lorsque dans le fuseau de tes jambes écartées

Ma bouche se colle, Ô divine ressource

A ta fente ouverte comme une voie lactée.

 

J'aurai pour Toi Mon Cœur ces élans de tendresse

Qui nous soudent autant que les coups de mon fouet

Ou le bruit de ma main s'abattant sur tes fesses,

Te prouvant mon Amour. Tu n'es pas mon jouet.

 

Tu es la Femme que tout mon être appelle

Celle que j'attendais de toute éternité.

Les autres n'étaient qu'une pâle aquarelle

Toi tu es le berceau de la féminité.

 

Et même si certains soirs, dûs au destin funeste

Toi, étant absente ou rêvant près de moi

Advînt que je rencontre Maîtresse Lapeste

Qu'importe je saurai. Ce sera encor' Toi.

 

Et moi je sais des dieux qui nous sont favorables.

Adonis, Eros, Vénus et même Donatien

Intercèdent pour nous afin qu'ils soient aimables

Et nous laissent vivre, heureux nos Lendemains.

 

M.