Bonjour à toutes et tous.

 

Dans quelques lignes, je placerai la fameuse « Réponse de Loïc » qui donne son titre à ce post et qui est en fait un forum que j’ai publié hier soir, mais peu d’U-blogueurs lisent les forums.

La date du 14 juillet, rendant U-blog vide de ses participants ( jour férié et départ en vacances) a été celle de l’annonce de la vente d’U-blog à Six Apart, autrement dit la société-mère de Typepad.

Voir  ma note: http://www.u-blog.net/AURORAWEBLOG/note/57930

 

Et celle de M. : http://www.u-blog.net/AURORAWEBLOG/note/57932

 

et leurs commentaires.

 

J’ai interpellé Monsieur Le Meur sur son blog Typepad, en forum de U-blog , chez Mediatic, sur le site Embruns, que je vais citer plus bas, pour obtenir sur ce dernier « la réponse de Loïc », et quelle réponse !!!

 

S’il se permet de me répondre ainsi, en ces termes de gougnafier, c’est parce que le hasard faisant que j’étais présente chez moi, j’ai été la seule des U-blogueurs à aller lui apporter la contradiction.

Aussi veut-il faire croire que je suis la seule aussi à me préoccuper de l’avenir d’U-blog.

Ce site semble clairement appelé à disparaître pour que nos blogs payants aillent nourrir les rangs du Typepad défaillant en inscriptions.

Les blogs gratuits sont concernés aussi puisque dans l’article du JDN , il est dit qu’à brève échéance, les deux technologies doivent fusionner : tous nos blogs auront alors le design Typepad, l’url Typepad. A moins que nous ne réagissions. A moins que vous ne réagissiez.

 

Dans quelques jours, je vais à mon tour partir en vacances. Il faut que, dès aujourd’hui, vous preniez la relève. Il faut que quelques-un(e)s parmi vous aillent sur la note suivante :

http://www.loiclemeur.com/france/2004/07/une_annonce_imp.html

 

qui est une page où Monsieur Le Meur, faisant feinte d’ignorer parmi tous ses messages( qui sont souvent composés d’un seul mot « Félicitations ! ») le mien, pourtant nettement le plus long « se paye la gaufre » de « remercier » et de dire « Je reviens demain ! », pour rappeler à Monsieur Le Meur que ce sont des U-blogs Plus payants auxquels nous sommes abonnés et que nous entendons bien rester dans cet état de choses, ou bien que c'est au site U-blog que vous êtes attaché en temps que blog gratuit.

 

Sinon, la page d’accueil qui nous est si chère ne sera plus ( relisez les termes de l’interview au Journal du Net sur ma première note ) qu’un lieu où assurer  lecture et référencement ( les fameux pings) aux blogs Typepad ( que nous serons nous aussi hélas par force  devenus),  qui ne les ont pas.

 

Sinon, Monsieur Le Meur aura beau jeu de dire que je suis l’unique à demander la survie du site U-blog…

 

La suite d’U-blog, sa continuation est sous les touches de vos claviers…

 

LA REPONSE DE LOIC ( FORUM du 15/07/04)

 

http://embruns.net/logbook/2004/07/14.html#001333

 

Sur www.embruns.net cette url correspond à un fil de message intitulé « Vive Six Apart ».

 

Je m’en suis mêlée, ne faisant que redire les choses dites ici et quelques précisions quant à ma pensée sur l’attitude de Loïc, face aux U-blogueurs, qu’il n’a pas affronté, ce qui de par chez moi s’appelle « n’avoir pas de figure »…. J’aimerais que vous alliez à l’URL indiquée lire tout le fil de messages.

Toujours est-il que Loïc m’a répondu. Et oui !!!

Mais pas du tout sur l’avenir d’U-blog, pas non plus sur celui des blogs Plus Payants et de leur URL…

 

Il m’a répondu comme à la détentrice d’ « AURORAWEBLOG, le BDSM comme un art d’aimer ».

 

Je vous laisse apprécier sa réponse et j’espère qu’elle vous incitera à aller lui en demander une vous aussi au sujet de notre site qu’il a vendu, vente qu’il ne nous a toujours pas officiellement annoncée.

 

Godard, Jean-Luc : cinéaste. Film le plus connu : « Le mépris ».

Lisez maintenant la réponse de Loïc. Cela s’appelle comment selon vous ?

 

 « Aurora je vous aime, sans vous tout serait décidément trop banal. Continuez à me taper dessus, c'est vraiment un plaisir, si vous continuez je promets d'ouvrir un blog "sweet Loic submissive of Aurora". »

Commentaire de Loic, le 15 juillet 2004.