M COMME MANQUE 29 ( L'AMANT - MIREILLE SORGUE ) ...

 

Lorsqu’on parle de Mireille Sorgue, écrivaine suicidée à vingt –trois ans en 1967, c’est toujours pour évoquer les mots de la poétesse Louise Labbé… Je suis tout à fait de cet avis mais vous laisse vous faire votre propre opinion.

Publié à titre posthume aux éditions Robert Morel en 1968, « L’Amant » a reçu le prix Hermès. Il a été réédité chez Albin Michel en 1985 puis par « Le Livre de Poche » en 2002.

 

Mon amour, mon amour

le grand bonheur que me donnent tes mains

c’est le bonheur d’une chose

qui saurait qu’elle est belle

      Tuiles romaines

      qui aiment

      leur rondeur

      collines

que charme la mélodie de leur profil

Mes seins jaillis du lit horizontal

convoitent leurs étoiles sœurs

     prisonnières dans tes doigts

Le grand bonheur que me donne ta bouche

      est celui d’une chose bue

      qui se réjouit de son goût

Liqueur Saveur Faveur Salive

Le grand bonheur que me donne ton sexe

     est le bonheur des choses gouvernées

     le bonheur des choses qu’on ouvre

     le grand bonheur des choses éclairées

     le grand repos des choses immobiles

(…)

     Mon ventre danse

     et se déchire

     comme un drapeau

Soumise comme un objet qu’on use et

qu’on délaisse rêveuse comme la lampe le

réveil les voiles des fenêtres je découvre le

prix du silence et l’exquise douceur de

la nuit

     Calme

     rose

     à perte de vue

     je repose

Mais si je meurs du plaisir

qui parlera de l’art délicat de ta langue et

de la force de tes membres ?

 

Mireille Sorgue – L’ Amant – Le Livre de Poche