Il y a une date vide dans le blog au mois de mars, le 15 précisément.

Ce jour-là, lors d’une échographie de routine, nous avons appris que M. devait être rapidement opéré : un grave problème de plomberie, un des plus gros tuyaux à réparer d’urgence.

C’est la vie. Ce sont les aléas de la vie. On ne peut rien faire pour y échapper. Rien ne protège contre les aléas de la vie. Pas même l’amour et encore moins le BDSM.

N’empêche. J’ai voulu ce soir-là envoyer AURORAWEBLOG aux oubliettes, ne plus écrire.

Ce n’était pas Son désir à Lui.

Aussi, tant que nous avons été réunis, j’ai continué le blog comme avant…

 

Aujourd’hui et pour une période indéterminée ( hôpital plus maison de convalescence), M. n’a accès à aucun PC. Il souhaitait, là encore, que je continue le blog comme si de rien n’était et Il aurait trouvé tous mes textes à son retour.

Mais moi, en ce moment, je n’ai pas envie de placer ici des mots à moi, qui seraient fatalement des mots sur nous, que je pourrais bien sûr Lui lire, mais qu’Il ne pourrait pas voir mis en page.

Or, pour moi, ce blog est le nôtre et non pas seulement le mien.

Il en est le premier lecteur, le plus important.

Aussi, comme Il ne veut pas que le weblog s’arrête, même pour un certain temps, sous la lettre « M COMME MANQUE », je ne publierai donc ici dans les temps à venir rien de personnel, seulement des phrases, des poèmes, des chansons, des textes d’amour, d’érotisme mais aussi d’engagement provenant d’auteurs que nous aimons tous les deux, grappillés ici et là, illustrés d’images qui, elles aussi, sont déjà aimées et connues de nous deux…Un peu comme un florilège, quoi…

Tout au plus m’autoriserai-je, si l’actualité le demande, à parler d’un film, d’un livre, d’un article, d’un événement. Mais rien de ce qui nous concerne en tant que couple.

Cela ne signifie pas que je cesse d’écrire, loin de là, puisque c’est l’écriture qui m’aide, comme toujours, à supporter.

Mais la publication de mes textes est remise à plus tard, lorsque mon amour disposera à nouveau d’un écran pour « nous » y voir…

Il me paraît évident de ne pas poursuivre seule, sous la même forme, ce qui est à nous.

Je pense que tout le monde me comprendra.

 

C’est le premier de ces textes «  d’autres » auteurs (et de bien meilleurs que moi), que vous lirez demain matin tôt.

Ensuite, je vous quitterai jusqu’à mardi.

M. a été opéré lundi dernier, les choses ont connu quelques complications.

J’ai tenu le weblog sans mot dire jusqu’ici ( c’était mon « gri-gri » face à ces coups du sort) avec les quelques derniers posts qu’Il avait pu voir « maquettés » (c’est l’ultime d’entre eux que j’ai publié tout à l’heure)  avant Son départ pour le monde des hommes en blanc.

Comme Son porte-bonheur a été d’emporter, Lui, là-bas, cette petite poupée à l’effigie du Petit Prince ( responsable de sa renarde apprivoisée) que je Lui avais offerte autrefois lors de Son second séjour chez moi…

 

Mais maintenant que s’éloigne, semble-t-il en ce jour, mais sait-on jamais en médecine, le spectre d’une nouvelle opération, je m’en vais, profitant de ce week-end pascal, passer moi aussi loin des PC mais auprès de Lui et uniquement de Lui les quelques jours que ces congés nous accordent…

 

Je vous souhaite à toutes et tous d’heureuses fêtes de Pâques. A mardi.