M COMME MAISONS (MA MAISON,  MES MAISONS DE LIENS ET ... UNE MAISON  CONTRE LA LEN ...)

 

J’ai voulu une maison BDSM. Pas un château de Sade, pas un Roissy.

Je l’ai voulue pour Toi, pour moi, pour nous.

Je l’ai voulue pour les autres.

Je l’ai voulue pour ceux des nôtres qui, cherchant sur Internet quelques-uns des mots clés fatidiques, s’étonneraient d’entrer ici et d’y trouver de la lumière et un peu de chaleur.

Je l’ai voulue pour tous ceux qui ne faisant pas partie de ce « monde » avaient une idée préconçue véhiculée par les clichés anciens et par les autres, plus neufs, que charrie la Toile.

 

J’ai voulu que l’entrée en soit largement ouverte à tous et gratuite. J’ai voulu qu’on y trouve autre chose que ce que nous, nous avions trouvé ailleurs, trop souvent….

Je voulais que cette maison soit accueillante, qu’on puisse y parler ou se taire, d’où mon indifférence au petit nombre de commentaires que nous y avons.

Par manque d’aptitudes techniques mais aussi par philosophie, je n’ai pas voulu d’un Xième site perso.

J’ai voulu donner ici à voir et à lire ce que j’aimais, ce qui me paraissait le plus proche de nous dans ce domaine bien dédié, un aspect de la sexualité humaine et donc un coin de société tout simplement.

Une « Encyclopédie » mutine, au sens du clin d’œil souriant personnel ( ses entrées n’engagent que moi et relèvent du journal et de la réflexion intimes ) mais aussi au sens d’ « apte à la mutinerie », histoire de tordre le cou à quelques vieux poncifs de la pensée unique qui nous mènent encore souvent par le bout du nez, nous autres, D et s du monde obscur…

 

Cette maison, je l’ai bâtie de mes mots pour finir, seulement de mes mots.

Elle s’appelle « blog » et si vous lisez cette note c’est que vous êtes dans la maison en question.

Je ne suis pas en train de ME rendre hommage, je rends ici hommage au système du weblog qui permet tant de choses, qui a permis cette maison.

Mon souhait le plus cher c’est que des centaines, des milliers de maisons semblables à celle-ci, ayant trait ou non au BDSM ( vous aurez compris que ce n’est pas là le but ultime du propos que je tiens ce soir) se créent peu à peu.

Des maisons qui auraient du sens. Des maisons où les gens mettraient beaucoup de leur « moi ».

 

En ce sens, je ne veux ce soir que crier « Alerte ! »… Il ne faut pas que la LEN passe, il ne faut pas que l’upload soit taxé, sinon c’est la mort de l’Internet libre, c’est la fin des weblogs, la fin des maisons où il fait bon entrer et s’attarder un instant, un précieux instant, pour découvrir ce que les gens ont à nous dire, sous leurs toits, dans leurs meubles…

 

Allez lire, signez et faites signer :

 

www.odebi.org

 

Il ne reste que quelques jours pour convaincre nos sénateurs…

 

PS : Des maisons où il fait bon s’arrêter :

 

Sur U-blog :

Aklodd,  « toute l’écriture que j’aime »

Eclypse, une autre voix soumise

Eds, un des plus beaux claviers d’U-blog

Falobarato, le « poids des photos »

Gil, le « maître » des mots

Junko, réflexions au vitriol

Konsstrukt, l’expérience sans fin

Ludecrit, qui écrit et qui lit

Resetparam, parce qu’il est ce qu’il est

Rhalph , pour sa juvénile faculté d’ indignation

Semanteme, une musique originale

Videbide, authentique et si forte

 

Et sur 20six :

 

Desirae, l’ « étoile absinthe » de Sir D…

Elle_C_Clere, nouvelle source vive

Lilalique, l’Ange Bleu couleur lilas

Sir Dystic D’Arcy, aesthetic words on line …

 

Plus loin encore:

 

La Ville Miroir et son univers lynchien...