L COMME LIMPIDE...

D’un bandeau, Il a gommé la lumière.

En deux mots, Il a fait régner l’immobilité et le silence.

Le noir, ce n’est pas la cécité.

L’immobilité, ce n’est pas la raideur.

Le silence, ce n’est pas le néant.

 

Tout le contraire.

Plongée, contre-plongée, en apnée à l’intérieur de soi.

Plus rien ne trouble ma parfaite transparence. Du cristal. Incomparable.

Moment de vérité.

 

Je suis.

Roche millénaire, savante de tout le passé de l’humanité. Consciente de l’unique chose importante.

Mes désirs pour moi-même.

Erotisme-méditation.

A l’heure où, paradoxalement, me voici enfin sans entraves, où rien ne vient plus parasiter le bon que j’ai en moi…

Loin de tout sentiment de culpabilité, de tout remords, de toutes ces choses qui figent et empêchent d’avancer, de se connaître pour être…

 

 

J’atteins à cet état de vie pétrifiée « philosophale », d’extrême harmonie du corps et de l’esprit.

Limpides l’un et l’autre enfin.