Photographie de Lilya Corneli.

Photo © Lilya Corneli.
 
 
 

Oui, je vous ai écrit, Fleur et Blownblue, pour vous annoncer la bonne nouvelle !

C’est le présent de Noël : KarmaOS renaît de ses cendres !!!

Je compte maintenant sur vous pour prévenir les autres : j’ai aussi envoyé un mail à Troll car je pensais qu’il avait sûrement l’adresse de Klodd et pourrait relayer mais il ne m’a pas répondu.

Et je n’ai plus aucun autre e-mail d’usager de la plateforme...
 

Bien sûr, il va falloir faire avec ce que nous annonce Stéphane ici : le backup qu’il avait s’arrête au milieu de 2010.

Quatre années passées aux oubliettes, c’est dur.

Une partie de celles-ci est restée pour ma part dans le disque dur de mon précédent PC cassé.

Je devrais pouvoir avec un travail de fourmi retrouver toutefois certains textes plus récents dans mon ordi actuel.

J’en ai pour des semaines, voire des mois.
Mais je vais y arriver.
Lentement mais sûrement.
 
Mon blog raconte une histoire. Cette histoire est finie.

Mais avant que je vous dise pourquoi et comment et que je recommence ici une autre histoire, il faut qu’au moins une partie des pièces du puzzle qui relient 2010 à 2014 se recomposent.

C’est ce que je vais m’attacher à faire.

En zappant allègrement sur les vœux de Noël etc. des années passées, sur quelques textes « hommage » que j’avais, hélas, tapé en direct et non, comme à mon habitude, en C/C depuis Word.

Je vais essayer de ne sauver que l’essentiel.
Et sur chaque note, je remettrai sa date de parution initiale.
 

Ce qui est en tout cas irrémédiablement perdu, ce sont les photos ou images ainsi que les vidéos qui accompagnaient ces textes : elles ne sont pas dans le répertoire de mon blog qui, lui aussi, s’arrête en 2010 et je ne sais plus avec quoi j’avais illustré tel ou tel texte. Et, le pire, tous vos commentaires!

 
Mais un blog est fait pour vivre et revivre !
 
Je souhaite une longue vie au mien mais aussi aux vôtres.
A tous les vôtres, amis si chers de KarmaOS.
 

Pour terminer, un merci infini, une reconnaissance qui va durer pour le restant de mon existence à Stéphane Le Solliec qui a pris sur son temps le plus précieux pour me rendre ce que j’ai de plus cher à part mon fils : cet « AURORAWEBLOG »…

 

 

 



 

 PS: On peut m'écrire sur la BAL aurora(underscore)weblog(arobase)yahoo(point)fr