Nous étions désenchantés et léthargiques depuis si longtemps…
 
Et voici qu’aujourd’hui, avec le Printemps, La France est redevenue presque toute rose.
Autour du Parti Socialiste, certes. Mais dans l’union.
On me connaît assez pour savoir qu’au rose pâle, je préfère des rouges plus soutenus.
Mais ceux-ci ne sont plus (ou ne sont peut-être pas encore) de saison.
 
Il nous reste deux ans - c’est beaucoup et c’est peu - pour éviter un second quinquennat de celui qui a déjà changé en mal tant de choses dans notre pays.
 
Dès ce soir, dans les débats télévisés, nous avons compris que la Droite, pour toute défaite qu’elle soit, n’a nullement l’intention de changer quoi que ce soit, ni de renoncer à son « train d’enfer » de réformes antisociales.
 
Il va nous falloir être vigilants et surtout actifs.
Et l’action, ça commence dès ce mardi 23/03 !
 
Soyons nombreux/ses dans la grève interprofessionnelle et dans les manifestations qui en découleront.
C’est le meilleur moyen que nous avons de réaffirmer notre choix de ce jour en ce qu’il a été : un refus de la politique de ce gouvernement et de concrétiser notre belle victoire de ce 21 mars..
 
Vous vous étiez lassés ? Vous ne faisiez plus grève ? Vous n’arpentiez plus le pavé depuis des mois ? Vous aviez une impression d’inutilité à ne jamais être entendus ?
 
A 48 heures d’intervalle, cette fois-ci, il va bien falloir que l’on nous écoute !
A condition toutefois que nous soyons présents par dizaines de milliers dans la rue à crier bien haut…