BDSM soumise et reine AURORA.

Du temps de mon collier... (Photo prise en janvier 2008).

 

 

Toi qui passes sur mes pages sans me connaître…
Je n’ai pas de mains pour t’atteindre.
Juste mes mots.
Je n’ai pas de peau, ni d’yeux, ni de sourire, ni d’odeur, je n’ai pas de mouvement dans l’espace.
Je suis seulement ce que tu imagines à lire ce que j’écris.
 
Je n’ai pas de rencontres que tu puisses voir. Pas de dialogues que tu puisses entendre.
Tu ne sais rien de mes journées.
Ni de ce que je fais, ni avec qui je parle au téléphone, ni du café que je prépare, ni quand et comment je m’assieds à mon clavier.
Ni des baisers sur les joues de mon fils. Ni de mes larmes, ni de mes rires.
Rien de tout cela ne te sera donné à voir.
Je suis immatérielle, une femme exclusivement faite de paroles.
Mais ce que j’écris, c’est uniquement la passion qui le motive.
 
Alors, je peux bien te parler de mes désirs.
Si tu t’approches un peu, tu pourras les ressentir :
Le plaisir qui alimente le plaisir…et qui revient toujours multiplié pour devenir cet espoir qui pousse à aller constamment de l’avant….pour quitter ces endroits où ne règne que l’ombre.
Envie de revivre ce film qui est sempiternellement le même mais qui n’est jamais semblable.
Aucun « remake » mais d’autres gestes, d’autres mouvements, d’autres pas, une autre paix…
Cette paix intérieure que le BDSM seul m’apporte.
Un autre homme. Un autre Dom.
Voilà ce que j’attends.
 
Et je puis partager un secret encore avec toi : du temps de mon collier, j’ai été soumise et j’ai été reine…
Maintenant, tu peux me toucher.
Même de là où tu te trouves, c’est possible…