BDSM Soumise en attente de menottes.

Photo « venue » du Web.

 
 
 
Ce n’est pas que je n’aie plus d’idées concernant le BDSM, de textes lus, de sondages à commenter.
Seulement, à mon sens, mon statut de « soumise sans collier » ne m’autorise nullement à émettre des opinions alors que je ne suis plus rien en ce domaine.
La chose m’inhibe et, ce faisant, bloque ce blog.
Ne restent, de publiables, que mes textes personnels de femme solitaire…
 
 
 
 
Si j’ouvrais toutes les fenêtres,
Si j’éteignais toutes les flammes,
Si je m’offrais nue à la pluie
De ce terrible enfer/hiver,
Qu’en serait-il de moi ?
 
Subir la tempête,
Sucer la Rose des Vents,
Lécher le brouillard,
Jusqu’à n’être qu’os…
 
Me rouler dans la boue,
M’écraser de la glace sur les tempes,
Me déshabiller pour la brume,
Comme une folle dévorer la neige,
 
Tout cela servirait-il à me rendre mon âme ?
Le cercle à peine ouvert s’est fermé à nouveau.
 
Et pourtant…
Pas très loin de moi, je sais
Que pourraient germer des fleurs de lotus
A enchanter le pire des marécages,
Ou la plus absolue des terres brûlées.
 
Le noir vraiment profond
Se porte toujours en manteau de damas.
Qui couronnera mes cheveux,
Un jour, de perles et non d’épines ?
 
Moi qui ne rêve que de fers,
De feu et puis d’acier trempé,
Qui me rendra ma place enfin,
Demain, au banquet de Vulcain ?