BDSM Erotique et Romantique...

Photo « venue » du Web.

 

  
BDSM au présent de l’indicatif, au cadeau de l’impératif...
 
 
 
Elle pense :
 
Au frisson qui la saisit quand il lui passe le collier et les menottes…
A la fessée qui tombe comme une averse chaude et bienfaisante…
Aux mains qui ouvrent et fouillent et découvrent enfin l’humidité de lave…
Au serrement du sein quand il surprend et fait hurler et de douleur et de plaisir…
A leurs silences, à leurs regards, leur façon de communiquer…
A la canne qui parcourt son corps juste avant, juste avant de frapper…
A ses cheveux brouillés, caressés puis tirés, à ses cheveux joués…
Au sifflement du fouet qui annonce le coup, la ligne de brûlure, la douleur de la mèche…
A son expression quand il voit avec émotion ses yeux baignés de larmes…
A la cire qui coule, aux contorsions, aux spasmes, aux rires partagés…
Aux cordes fermement serrées qui la contraignent…
A la ceinture enroulée sur le poignet avant que de s’abattre sur son dos…
Aux pinces sur ses seins et sur ses lèvres, en bas…
A comment il l'étreint et l’embrasse alors pour apaiser et consoler…
A sa manière de reprendre le jeu ensuite sans pitié…
A la cravache qui conclut le poème écrit sur la peau qui aime…
A ses doigts qui entrent en elle et avancent, impatients…
A comment elle l’aide de son bassin pour arriver plus vite et plus profond…
A sa façon de dévorer, vampire aimé, et de prendre ce qui n’est qu’à lui…
 
 
Elle pense :
 
A jouir, à jouir, à le faire jouir… A jouir, à jouir et qu’il jouisse encore…
Egaux finalement : non plus Maître et soumise mais donneur et donneuse…
Deux donneurs de plaisir.
Deux bonheurs de désir.