BDSM Fetish au Cap d'Agde: naturiste de mauvais poil!

Dessin venu du Web.

 
 
Les voies de l’humour étant impénétrables, je ne suis pas certaine que cette anecdote (qui se rapporte à l’impossible ménage Fetish-BDSM) vous fasse autant rire que cela a été le cas pour moi.
Je vous la raconte toutefois.
 
Il y a quelques années, avant que Microsoft ne les ferme, nous étions membres d’une grande quantité de listes de diffusion BDSM sur MSN.
L’administrateur de l’une d’entre elles, toute petite et concentrée sur le Sud-Est, continue de loin en loin d'adresser à ses anciennes ouailles des nouvelles fraîches des événements qui pourraient les intéresser.
 
Ainsi, il y a quelques jours, avons-nous reçu de sa part l’information selon laquelle un nouveau club BDSM et Fétichiste allait ouvrir au Cap d’Agde, haut lieu -comme chacun sait- du naturisme et du libertinage.
Je ne puis résister à l’envie de publier les termes exacts du communiqué maison, je caviarde simplement le nom du « club » :
 
« Enfin un club SM et Fétichiste dans le Village Naturiste du Cap d’Agde en France.
Vous l'attendiez tous, et bien c'est fait, **** situé au cœur du village naturiste du Cap d'Agde ouvre cette année. C'est le seul club exclusivement Fetish et Bdsm du camp naturiste. » 
 
Commençons par bien noter deux éléments : « SM et Fétichiste » devient très vite « Fetish et BDSM » et, fait d’importance, la boîte est située « au cœur du village naturiste », « dans le camp naturiste », c'est-à-dire l’endroit du Cap d’Agde où les « textiles » (les gens habillés) n’ont pas droit de cité normalement.
 
Or, que nous dit-on immédiatement après ?
 
« Pour pouvoir entrer et participer aux soirées Fetish et Bdsm de ****, il faut respecter deux choses : être majeur bien sûr et le Dress Code Fetish.
Si vous ne respectez pas cette dernière règle l'entrée vous sera refusée qui que vous soyez.
Dress Code Fetish: Cuir, Vinyle, Zentai, Latex, Uniformes, Travestis, Drag-queen, les looks les plus originaux sont les bienvenus.
Toute personne ne correspondant pas à ces critères se verra refuser catégoriquement l'entrée. Une tenue noire en tissus ne sera pas acceptée.
Les personnes entièrement nues ne seront également pas autorisées à participer aux soirées.
Un vêtement au moins dans une de ces matières est un minimum. »
 
Qu’en conclure donc ?
Que « pour entrer et participer à des soirées Fetish et BDSM » dans un camp naturiste, il ne faut surtout pas…être à poil !
 
Et puis qu’à nouveau le « look » (c’est écrit noir sur blanc) prime sur l’ « être », que c'est le « Dress Code Fetish »  qui s'applique, oublieux de toute notion de SM ou de BDSM puisque « l’entrée vous sera refusée qui que vous soyez » (Mince ! Le célèbre Maître P., habitué du Cap,  va devoir troquer ses polos Lacoste contre un Zentai ou se mettre en Drag-queen !) si vous n’êtes pas déguisé.
Le SM ou le BDSM sont très loin dans les préoccupations des gens qui lancent ce projet et la démonstration est faite encore une fois que les « Fetish » (et non les fétichistes) sont d’une étroitesse d’esprit lamentable, de véritables sectaires en « uniformes ».
J’ai toujours écrit que le « Fetish » n’est pas une sexualité mais un costume, je ne pouvais en apporter meilleure preuve.
 
Cependant, comme le Cap d’Agde reçoit de nombreux touristes allemands ou hollandais qui sont très « cuir » dans leur SM ou BDSM, il ne fait aucun doute que cette boîte va connaître un succès certain, d’autant plus que la seule rivale qu’elle avait à quelques dizaines de kilomètres du côté de Pézenas sombre tristement d’été en été à cause d’une gestion sans âme.
 
Bon, je vais rester dans ma « tenue noire en tissus », telle la Belle Hélène qui n'ira point danser, mais me voici vraiment de mauvais... poil !