BDSM Andy Warhol fouetté par Gail Cook une photographie de Francesco Scavullo en 1985.

Photo « Andy Warhol and Gail Cook with whip » 1985 © Francesco Scavullo Foundation.

 
 
 
Ceci est une note BDSM ! 
 
 
Il y a un autre « versant » dans les « portraits » d’Andy Warhol.
 
Si l’artiste est connu pour ceux qu’il accomplit, il est impossible de nier qu’il aimait aussi beaucoup se le « faire tirer, le portrait »…
 
Aussi dénombre-t-on une formidable collection d’images de Warhol signées des plus grands noms : Carl Fisher -qui l’immortalisa dans une boîte de soupe Campbell- Helmut Newton, Richard Avedon, Peter Beard et encore bien d’autres parmi lesquels Sir Cecil Beaton (mais non, pas « Sir Stephen », qu’alliez-vous imaginer ?).
 
Cette mauvaise langue, ce faux ami de Morrissey a même affirmé un jour :
« Andy ne s’intéressait pas à la photo en tant que telle. A l’art non plus d’ailleurs. Une seule chose l’intéressait : que son nom et sa photo paraissent dans la presse. ».
 
Au milieu des années 80, Andy fut à plusieurs reprises le « modèle » de son compère Francesco Scavullo -dont les portraits de célébrités ont « tous quelque chose en eux de »…Warhol !
 
Scavullo ne fit pas que des « portraits » de son pote.
Il le mit aussi en scène dans toutes sortes de situations comme ici avec sa protégée du moment, Gail Cook, pour une séance qui le prit (mais ne le surprit pas) …de plein fouet !
 
Quant à dire pour autant qu’Andy fut un pratiquant BDSM ou SM, c’est une chose que je me garderais bien d’affirmer.
Pas plus que d’infirmer.
Warhol aima toujours la provocation, la transgression, le sexe à part…
 
Alors, pourquoi ne pas rêver qu’il aurait pu aussi être l’un des nôtres ?
 
 
 
 
 
 
 
 
PS : Et pour ne pas rêver... que de muguet le 1er mai, c’est ici