BDSM gif animé AURORAWEBLOG.

 

 

 
Il arrive que, par rapport aux premières années de mon blog, on m’écrive pour me faire le reproche de ne plus parler ici de BDSM à la première personne de façon « intime » et explicite.
Je n’éprouve plus aujourd'hui (et oui, on change!) ni le « besoin » ni l'envie de le faire, j’y vois même comme une forme d’impudeur par rapport à mon compagnon.
Ce soir, il ne s’agit donc que de moi et de mes fantasmes…
 
 
 
 
Quand je m’invente des histoires,
Quand mes mains ventent dans le soir,
C’est comme un film en noir et blanc
Dont je suis l’actrice en gros plan.
 
Pas de scénario imposé
Mais des images en défilé,
En diaporama cadencé,
Séquences de mon film privé.
 
Des postures inexplorées,
Toute la fantaisie des chaînes,
L’arrogance du martinet,
Et des menottes qui entraînent
 
Dans un tempo bien frénétique
Ma plus folle essence érotique,
Cette déca-danse esthétique
De ma soumission volcanique.
 
Mains anonymes pour lier,
Comparses inconnus, ignorés,
Il y a des cordes serrées,
Mon corps tendu, agenouillé.
 
Et je finis en râle et spasme
Par me perdre dans un orgasme
Quand je m’invente des histoires,
Quand mes mains ventent dans le soir…