BDSM Forniphilie Chaise "Her" de Fabio Novembre pour Casamania.

L'architecte designer Fabio Novembre travaillant autour de son projet de chaise "Her" pour la boutique Casamania.

 Photos © Casamania.

 
 
A travers le design de meubles en forme de corps, c’est de la pratique marginale BDSM de la « forniphilie » (le meuble vivant) que l’on s’inspire.
Marginale, rare, insolite certes -et si quand elle fait « tilter », il s’agit généralement de soumises qui deviennent tables ou banquettes- nous pouvons témoigner avoir connu pour notre part un homme qui était « fixé » sur ce jeu et qui se transformait aussi bien en guéridon qu’en lampadaire le temps d’une soirée…
Femme ou homme-objet « à la lettre »…
Désireux, consentants, il s’agit bien de BDSM.
 
Artistiquement, il n’y a rien de nouveau sous le soleil.
Déjà en 1936,  Dali créait son premier canapé « boca » (la « bouche » en espagnol) et vers la fin des années 60, Allen Jones, artiste « Pop Art » (mais oui !), ses tables et sièges.
 
Si les fauteuils présentés ici hier au soir avaient tout d’un clinquant et d’un délicieux  « mauvais goût », je vous propose pour leur servir de contrepoids la sobre chaise de l’architecte-designer italien Fabio Novembre pour la boutique « Casamania ».
 
Cette fois-ci, on touche quasiment à la sculpture tant le travail est minutieux et réellement senti par celui qui « œuvre »…
Comme une vraie chair.
Chair chaise…
 
Vous voyez sur les photos le modèle féminin nommé « Her » mais en voyageant dans le site, vous trouverez son pendant au masculin, « Him »…
 
J’aime beaucoup mais évidemment, il est impossible là encore d’envisager de se meubler ainsi pour la prochaine visite de tante Aglaé !
 
Et après ça,  l’on s’étonne que Gide ait écrit « Familles, je vous hais. »…