Man Ray "Cadeau" le fer à repasser clouté 1921 FIAC 2008 Paris Galerie 1900-2000.

Hans Bellmer "Les jeux de la poupée" 1935-1938 FIAC 2008 Paris Galerie 1900-2000.

Hans Bellmer "Corset Bastille" ou "Le corselet de Sade" 1948 FIAC 2008 Galerie 1900-2000.

Hans Bellmer "La demi-poupée" 1972 FIAC 2008 Paris Galerie 1900-2000.

 

Liste des œuvres photographiées ci-dessus :
 
A - « Cadeau » -1921 - © Man Ray.
 
B - « Les jeux de la poupée » - 1935-1938 - © Hans Bellmer.
 
C - « Corset Bastille » - 1948 - © Hans Bellmer.
 
D - « La demi-poupée » - 1972 - © Hans Bellmer.
 
 
 
 
Dans l’enceinte de la FIAC, on trouve la caverne d’Ali-Baba, c'est-à-dire la Galerie 1900-2000 qui existe depuis qu’en 1972, elle se fit connaître brillamment dès son ouverture par une exposition d’une vingtaine des « rayographies » de Man Ray.
Si aujourd’hui la Galerie 1900-2000 accueille aussi des artistes contemporains, c’est tout de même pour sa collection prestigieuse de « Maîtres » de la période surréaliste qu’elle est réputée dans le monde entier.
Et c’est ce qu’elle montre précisément à la FIAC.
On s’y promène dans des recoins où nous accueillent Max Ernst, Picabia, Duchamp, André Masson et bien d'autres encore...
 
Et le BDSM aussi -ou plutôt le SM- puisque les surréalistes en furent férus (quelques-uns même à titre personnel) comme ils furent -ne l’oublions jamais- les redécouvreurs de Sade.
 
Il est émouvant de se trouver au détour d’une paroi en un nez à nez « piquant » avec « Cadeau », le fameux fer à repasser clouté de Man Ray datant de 1921.
 
Pour ceux et celles qui comme moi s’abreuvent de son œuvre, cette année était une année de fortune puisque la Galerie 1900-2000 avait choisi de mettre en vedette ses trésors de Hans Bellmer avec les photographies des « Jeux de la poupée » (1935 à 1938), le très célèbre « Corset Bastille » de 1948, autrement nommé « Le corselet de Sade » où Bellmer -à travers ce mur de briques finement dessiné qui prend des courbes ô combien féminines- évoque l’emprisonnement du Divin Marquis dans toutes ses acceptions et enfin « La demi-poupée » de 1972, sculpture de bois peint qui donne à rêver des vers d’Eluard dans « Capitale de la douleur » :
« La forme de ton cœur est chimérique
et ton amour ressemble à mon désir perdu… ».
On pourrait devant les sculptures d’Hans Bellmer (n’oublions pas que tous les clichés des séries de « Poupée » sont des photographies de sculptures) les reprendre en un :
« La forme de ton corps est chimérique ».
Corps offert, corps pris, pris comme matière, comme lave en fusion.
« Anatomie du désir », joli titre d'une expo passée de Hans Bellmer…
 
Ces corps sadiquement ou masochistement démembrés, remembrés et à la merci du désir de l’autre ont cet érotisme vénéneux qui est celui des choses à décrypter.
Lecture BDSM du désir lorsqu'il se conjugue dans la dualité du don et de la possession et si l'on va plus loin, représentation de l'amour même...
 
C’est en cela que je me suis toujours déclarée partisane d’un BDSM élitiste -au moins culturellement parlant- n’aimant pas l’image (la photographie commune, vulgaire) qui saute aux yeux et ne propose jamais cette vaste étendue, cet espace du « chimérique » à l’esprit.
 
Les surréalistes -Bellmer plus que d’autres peut-être parce que sculpteur autant que dessinateur- savaient laisser cet espace, c’était même leur « manifeste » premier.
Ils ont nourri et nourrissent encore près d’un siècle de fantaisies transgressives.
 
Pensons à leur rendre souvent visite.
La Galerie 1900-2000 est située 8, rue Bonaparte à Paris.
 
 
 
 
PS : Marden me demande de préciser que puisque les photographies étaient permises à la FIAC, il y a été -comme toujours- l’œil derrière l’objectif de notre promenade.
Toutefois, c’est moi seule qui ai choisi de passer ainsi ses images dans l’immédiateté sans lui laisser ni le temps ni le soin de les recadrer ou de les retoucher plus « esthétiquement »...
Dont acte.
Et sourire.