AURORAWEBLOG Entre ses mains BDSM soumise sculpture Desiderio Doriana Gesualdi

                                    Sculpture © Doriana Gesualdi
 
 
 
Finalement, de ce roman BDSM de Marthe Blau à peine lisible restera tout de même la géniale (mais c’est bien peu) trouvaille du titre : « Entre ses mains ».
Il y a vraiment de ça dans le fait d’être « soumise », quelle que soit notre façon d’interpréter ce mot  et de le vivre.
 
L’art qui interprète, non point toujours la soumission ou le BDSM mais parfois seulement le thème de cet « entre ses mains », me passionne.
Avec tout ce qu'il implique.
Pour moi.
Qui ne sera pas forcément la même chose que pour vous.
Amour. Erotisme. Sensualité. Abandon. Possession.
Je vous ai déjà montré ici la lecture qu’en donnent des photographes et des sculpteurs.
 
Aujourd’hui, c’est le tour d’une œuvre de la talentueuse Doriana Gesualdi*, une italienne née en 1979.
A peine découverte, à peine appréciée et je m’aperçois que cette sculpture s’appelle en fait « Desiderio », c'est-à-dire « désir ».  
Et cela pour moi veut tout dire…
 
 
 
*Le site de l’artiste (peintre, photographe et sculptrice) est ici.