Sade Brouillon Manuscrit pour Les Infortunes de la Vertu Bibliothèque Nationale de France

                                   Manuscrit de Sade - Photo © BNF
 
 
 
Je me suis demandée aujourd’hui qui pouvaient être mes lecteurs à présent que plus personne jamais ne me viendra comme visite « mot-clé » des moteurs de recherche, pas plus que de mes liens anciens.
Tout tombe désormais dans le vide là-bas, sur cette page « L'aventure U-blog est terminée »…
Ne restent que les passant/es « en saisie directe »…
Autrement dit ceux/celles qui m’ont dans leurs favoris…
A les imaginer, autant le faire comme je voudrais bien qu’ils soient, amant/es des belles choses, bibliophiles, amoureux de l’amour, de la vie et femmes autant qu’hommes…
Des gens que j’aimerais connaître.
Pour eux, ce partage de ce que je sais, de ce qui me plaît, de ce que je vais faire…
Bientôt…
Visiter « l’Enfer », par exemple…
 
En BDSM, « l’enfer » on connaît bien pour y avoir rôti, pour y rôtir encore dans la pensée des…« bien-pensants ».
Et la littérature connaît bien « L’Enfer » aussi.
Alors, non pas une petite annonce, mais une grande annonce.
Du 4 décembre 2007 au 2 mars 2008 se tiendra à la BNF (Bibliothèque Nationale de France, à Paris) l’exposition « L’Enfer de la Bibliothèque : Eros au secret ».
Quel titre magnifique pour une telle gageure : il évoque Borges, il évoque Quignard…
 
De quoi s’agit-il donc ?
Rien moins que de vous donner accès (si vous avez plus de dix-huit ans) à tous les ouvrages classés autrefois comme « contraires aux bonnes mœurs » (notre « classé X » d’aujourd’hui), manuscrits ou livres du XVIème au XXème siécle généralement affectés à une seule consultation « réservée »…
 
La BNF a conçu un parcours très original et plutôt que de faire le perroquet, je préfère -afin de mieux vous inciter à programmer votre visite à « L’Enfer »- vous donner le lien de la page qui le concerne.
 
Les pratiquants BDSM apprendront avec joie (ou fureur) que l’on pourra y voir de près des manuscrits de…Sade !