Houdini, hancuffs, magicien, affiche, AURORAWEBLOG

 

J’aurais aimé voir le grand Houdini sur scène.

 

Il savait se défaire de toutes les entraves. 

Cordes, cages, chaînes, menottes, rien ne lui résistait.

Il réalisa le prodige de ressortir après 59 secondes d’une malle entourée d’un filin d’acier dans laquelle il se tenait, ligoté, et que l’on avait jetée dans le port de New-York.

Ça dépasse tout de même le simple stade du magicien pour foires et cabarets, d’autant plus qu’il ne mystifiait pas mais révélait tous ses « secrets ».

Houdini me fascine.

 

Je suis bien incapable de m’extraire du moindre lien, d’échapper à la contrainte d’une paire de menottes.

Je fais donc confiance à Celui qui me lie.

Confiance, maître mot dans le BDSM, sans lequel rien ne serait envisageable.

 

Je sais qu’Il choisira l’instant propice pour me libérer.

Et en l’espèce, mon Houdini c’est Lui.

Mon magicien aussi.