BDSM Kiss

                                                             Photo © ???

 

 

U-blog est en panne, plus qu'en panne...

Je poste et reposte depuis hier soir, perdant toutes mes notes dans le vide.

Aucune autre plateforme de blogs n'a jamais eu un aussi long bug : cela fait une semaine que ça dure, de hoquet en bégaiement,  d'erreur 404 en "serveur inaccessible" des nuits et des matinées entières pour les visiteurs aussi,  d'impossibilité d'afficher vos commentaires en réponses triplées ou quadruplées parfois pour moi, jusqu'au néant total  pour tout le monde de ces 24 dernières heures.

Ils "s'activent" disent-ils en page d'accueil.

Au bout de 8 jours, force m'est de constater (avec amertume et tristesse) que nous ne devons pas donner le même sens à ce verbe!!!

Tout ce dont je suis certaine, c'est que la dernière "newsletter" parlait, au début du mois, de "changement de serveur"pour les U-blog.

Cela m'étonnerait que le nouveau soit de meilleure qualité que celui qui le précédait : on se souviendra que nos U-blog, fort peu nombreux désormais, sont hébergés à part des "ublog" qui, eux, sont des "Typepad", un produit SixApart, bien sûr...

 

 

 

 

Baisers de « Maîtres » ou baisers d’hommes…

A l’heure où l’on s’apprête à s’embrasser sous le gui, vous reconnaîtrez sûrement au passage dans cette galerie de portraits, ceux que vous avez rencontrés.

 

 

-Cro-Magnon se demandera de quoi on parle ici.

De toute façon, il vous tire déjà par les cheveux vers sa grotte…

 

-Maître Renard, par ses sens alléché, pensera, lui, que le baiser est le passage obligé vers le but qu’il s’est fixé et se « sacrifiera », la tête (et les mains) déjà ailleurs…

 

-Le Pirate des Caraïbes, personne rustre et brusque, a cependant lu dans un grimoire qu’il prenait pour la carte de L’Ile au Trésor (alors que c’était celle dite « du Tendre ») que ces choses existaient.

Il vous invitera dans un bar mal famé pour y boire des alcools frelatés.

Son baiser aura une saveur éthylique, sera violent et bref mais donné avec la passion des hommes du grand large… 

 

-Tristan, celui qui vit pour aimer ou plutôt pour aimer l’amour, connaît le nom baiser et sait le décliner.

Loin de vouloir s’y soustraire, c’est pour lui une fin en soi qu’il fait durer ad libitum. Vous vous endormirez avant d’autres agapes…

 

-Dom Juan, figure très recherchée, personnage de grand talent donne un baiser fougueux qui est une oeuvre art: sophistiqué, jamais semblable, troublant à l’extrême.

Sauf qu’il ne parle pas tant il est pris à son ouvrage et qu’il n’ouvre pas non plus les yeux.

L’effet qui en résulte est évident : il ne sait pas qui il a embrassé.

En tout état de cause, vous n’étiez que la mille et quatrième…

 

-Hibernatus est l’homme de glace.

Froid, insensible.

Il ressemble au Petit Kay de la « Reine des Neiges » d’Andersen, celui qui a pris un éclat du miroir maudit dans l’œil.

Il embrasse mais ne ressent rien, il passe à autre chose mais ne ressent pas plus.

Vous ne le reverrez pas, pris qu’il sera à d’autres tentatives en espérant toujours retrouver la Gentille Gerda, celle qui, un jour peut-être, lui apprendra le sel des pleurs et lui rendra un cœur…

 

-Dracula, le tant bramé (-stocké), vous embrasse à la minuit passée.

Non de tout son amour mais de toutes ses dents.

Il vous l’avait pourtant dit qu’il venait de Transylvanie et il refusait toujours vos rendez-vous de cinq à sept!

C’est bien fait pour vous si vous en sortez anémiée.

Et encore, soyez heureuse, cela aurait pu finir plus mal …

 

-Donc et même si vous n’êtes pas Lady Chatterley, prenez pour amant (Maître, amoureux, mari) son garde-chasse : il vous embrassera avec amour, lascivement, fleurira votre « Origine du Monde » et vibrera avec vous à l’unisson, tant dans l’érotisme que dans les sentiments, sachant d’instinct et de raison que tous deux sont indivisibles…

 

 

 

 

 

 

Le blog ayant perdu toute continuité, note précédente ICI et non sur le lien en bas de page..