BDSM Joke La S-Max de Ford

                                                                   Photo © AFP

 

 

Tiens, j’inaugure une « rubrique ».

Je sens que je vais la tenir souvent…

Elle s'appellera « J’aurai tout lu... ».

 

On commencera, parce que c’est amusant, par ce que « je crois avoir lu ».

Je ne sais pas si cela vous arrive parfois comme à moi, d’être assez distrait pour lire une phrase complètement de travers…

Ça révèle souvent des obsessions …

 

Hier, la nouvelle du jour sur ma page d’accueil c’était la S-Max, le monospace de Ford, qui était élue voiture de l’année.

Evidemment, je n’ai visualisé que le nom et imaginé un quart de seconde, le temps de me reprendre, un film, un spectacle SM hard (SM Max [imum] !) à la une en France en pensant que les choses évoluaient à grands pas !

Tu parles...Même pas en rêve!

 

Par contre là où je n’ai pas rêvé, c’est sur mon forum italien.

Voici celui du jour, comme l’œuf du même nom…

 

« En comprenant tout : matériel, soirées, hôtels, voyages, cadeaux, vêtements et autres, à combien s’élève un budget moyen vraisemblable pour entretenir une soumise de façon décente ? ».

 

Et bien,  à deux voix discordantes près (dont la mienne) tous (hommes et femmes) ont fourni des propositions chiffrées qui tenaient compte de l’éloignement, du milieu social, de la ville etc.

Bref, en Italie, le « Maître » paie tout (et le soumis aussi, on a eu l’occasion de voir leurs témoignages au passage).

Et tout le monde trouve ça naturel.

La question posée leur paraît donc pertinente et même importante puisque le BDSM (ou le SM) demande, en plus des frais habituels, des équipements et des vêtements spécifiques.

 

Et quand j’ai écrit dans un post les expressions « vivre en couple » et  « partager les frais », là, j’ai eu la surprise du siècle : ils ne peuvent pas (vivre en couple) parce que cela les priverait de la possibilité d’avoir une…seconde soumise [et le second budget alors?] et ils ne peuvent pas (partager les frais) parce que le savoir-vivre impose à l’homme de payer…

 

Ce sont les femmes (je le signale puisque cette note a été écrite presque en direct tandis que je « forumais ») qui m’ont le plus souvent renvoyée dans les cordes à l’idée de devoir ouvrir leur porte-monnaie…

 

J’aurai tout lu !

 

 

 

 

 

Note précédente (because "couac" d'U-blog )  et non par la flèche "précédente" en bas de page.