Photo © ???

 

 

Ainsi sois-je…Ainsi me veux-je…

Comme une enfant gourmande qui attend sa récompense et qui l’attend les yeux bandés.

 

Les yeux bandés et la bouche bâillonnée parce que ce qu’apporteront tout à l’heure ces mains ne doit avoir aucune importance.

 

Il suffit de savoir que ce sont les « Siennes »…

Savoir seulement cela.

 

Il suffit de savoir que ce sont les mains qui m’ont fouettée et procuré douleur.

Il suffit de savoir que ce sont les mains qui m’ont fait avouer, vaincue «  C’est trop, c’est trop pour moi. »

Il suffit de savoir que ce sont les mains qui me caressent les cheveux lorsque parfois je m’épouvante.

Il suffit de savoir que ce sont les mains qui m’accompagnent toujours, chaque instant de mes journées et de mes nuits.

Il suffit de savoir que ces mains savent aussi serrer fort les miennes et qu’elles n’ont plus envie de les lâcher.

 

Il suffit de savoir que mes yeux bandés, ma bouche bâillonnée, donnent un sens à l’existence de ces mains qui, sans nous, se perdraient au beau milieu de toutes les autres mains anonymes…

 

Et que je m'y perdrais tout autant.