Photo « Pirates des Caraïbes 2, Le Secret du Coffre Maudit » » © BuenaVista International

 

 

Bon, c’est vrai, j’ai déjà commis un texte qui se nommait « Elle voit des fouets partout » ici.

Mais je récidive, la répétition étant révélatrice de l’obsession compulsive.

 

Alors, bien sûr, ce soir, la chose est à lire sous le signe du sourire.

Parce que de bondage, il n’y en a pas.

Tout juste les accessoires qui permettraient de…

Les cordes et la tige de bambou.

Que voulez-vous ?

Lorsque l’on est BDSM, on ne se refait pas : on cherche, on trouve…

Et il faut bien reconnaître que les Pirates (Ah ! Ceux d’ « Angélique » !) ont toujours été nos « gentilshommes de fortune ».

Il y a aussi le fait que des photos d’hommes « en bondage », il y en a bien peu et que, lorsqu’elles proviennent de sites spécialisés, c’est l’horreur assurée.

Alors, quand le hasard nous donne l’occasion de voir l'un de nos semblables ainsi lié, le BDSM ne fait qu’un tour dans nos veines…

Rinçage d'oeil assuré.

 

Pour la situation, éclairons votre lanterne : c’est seulement le moment où dans le second épisode de « Pirates des Caraïbes », Will Turner (Orlando Bloom) se retrouve pris au piège d’une peuplade indigène.

 

A dire toute la vérité, la scène se répète au bout de quelques minutes, un peu plus pimentée, mais je n’en ai point trouvé d’image sur les webzines de cinéma.

Pimentée parce que le protagoniste du « bondage » n’est plus le même.

On voit cette fois-ci Jack Sparrow qui a été tellement déifié par les mêmes cannibales qu’ils ont décidé de le renvoyer dans le monde de leur mythologie propre en le faisant cuire à tout petit feu.

Là, le bambou est encore plus épais, les nœuds plus serrés, la scène filmée en gros plan et Jack Sparrow, c’est Johnny Depp.

 

Johnny Depp, c’est le genre d’acteur qui peut tourner n’importe quel navet dans n’importe quel costume : il dégagera toujours un quelque chose de sexy.

On comprend le rêve de celle qui se trouve à sa séance hebdomadaire de cinéma, gentille maman, et qui ferme un instant les yeux en se disant qu’en situation inversée, elle se verrait bien, elle sur le bambou avec les liens, si tant est que ce fût Johnny Depp qui commandât à la manœuvre (cuisson en moins, bien évidemment, mais -comme vous l’avez deviné- lui en réchappe alors moi aussi !).

 

Jaloux, Marden de mes propos ? Vous n’y pensez pas...

Il me laisse fricoter tout mon saoul avec Johnny Depp deux heures 31 durant.

Lui est un vrai marin et ces « Pirates des Caraïbes » ne font que Lui rappeler qu’il y a déjà longtemps qu’Il me promet le grand mât et si je suis trop rétive, la grande cale…

 

Mais chut ! J'ai une botte cachée...

J’ai vu le film avec attention et sais où se trouve la clé qui cache « Le secret du coffre maudit » !

 

 

 

PS : Nous en sommes arrivés au « blog-août » que l’on peut lire aussi blog-out…

Ce sont les vacances qui commencent pour nous.

Pour la première fois depuis nos débuts, les commentaires de ce blog seront fermés demain à 18 heures, heure prévue pour le départ. Nous les rouvrirons à notre retour le soir du 28 août pour la reprise du blog.

Nous avons deux raisons pour cela.

D’une part, les pluies de spams atteignant U-blog environ une fois la semaine ne nous donnent guère envie d’être de corvée de nettoyage à la rentrée et d’autre part, la modération des commentaires n’existant pas, nous ne voulons pas laisser ce blog comme un défouloir à tous les aigris « tagueurs » comme on a en pu en voir par deux fois ces temps-ci.

 

A tous les autres, ami(e)s de longue date et visiteurs/ses bien intentionnés/ées de passage, nous exprimons nos regrets pour cette porte close et souhaitons de belles et heureuses vacances.

 

Bientôt, très bientôt, la nuit des étoiles filantes et de tous les vœux qui se réalisent…

Bonheur à vous.

 

AURORA et MARDEN.