Fetish-BDSM Combinaison Latex AURORAWEBLOG

                                                        Photo ???

 

 

 

Je l’ai souvent dit : le BDSM ne fait plus peur et c’est tant mieux.

La preuve, maintenant n’importe quel magazine en parle sans risquer la relégation au rayon adultes cellophané sur l’étagère indigne (la plus haute) du marchand de journaux.

Quant à ce qui s’en dit ! On est parfois drôlement étonné. La satire a bon dos et le pire, c’est qu’elle vient de gens sincères.

Dans son carnet « Faites-vous plaisir », supplément (d’été, j’avais dit que  nous aurions le pire comme le meilleur il y a quelques jours …) au Cosmopolitan d’Août, il est un article sous la plume de Caroline de Surany « Fantasmes et réalité : ce que les hommes veulent vraiment. ».

Toutes les situations évoquées le sont en 3 phases : ce que la femme croit avoir compris, les risques de la « mise en œuvre » et ce que l’homme souhaite  vraiment. 

 

Voici le paragraphe consacré au SM :

 

 

Selon vous : Tous les hommes sont des amateurs cachés de SM.

Vous pensez que votre homme, lassé d’une vie sexuelle classique, a envie de vivre des émotions fortes. Vous débarquez un soir avec toute la panoplie SM : menottes, bandeau pour les yeux, voire combinaison en latex. Ravi que vous ayez enfin deviné son penchant caché, il vous attache au chauffage et vous prend sauvagement.

 

En réalité :

Si vous êtes ensemble depuis longtemps, il vous aurait déjà fait savoir, si c’était le cas, qu’il était amateur de SM. Si vous en êtes aux balbutiements de la relation, attendez un peu car, si ce n’est pas son truc, il risque de fuir ! Les menottes et le bandeau peuvent l’amuser un soir, ça a le mérite d’apporter un peu de nouveauté, mais, a priori, la combinaison en latex n’est pas indispensable.

 

Ce qu’il aimerait vraiment :

Que vous lui demandiez ce qui lui ferait réellement plaisir -on a tous des fantasmes différents-, plutôt que de tenter d’en assouvir un qui, peut-être, n’existe pas.

 

Au vu du style des autres « situations » de l’article, on nage en plein dans l’humour Cosmo bien connu.

Mais, mais…

Le cliché SM est tout de même là, il faut bien faire savoir au lecteur/ la lectrice de quoi on parle.

 

Alors, menottes, bandeau, latex, chauffage (radiateur, j'espère ndlr) et sauvagement ça parle vite et bien.

Trop vite. On est en plein dans le lieu commun et le lieu commun fait vite la caricature.

Trop bien. Ce n’est ni du SM, ni du fantasme SM, mais le fantasme que l’on se fait du fantasme SM.

 

Heu ...Pardon ...Fetish-SM.

A la rigueur.

 

A éviter donc. Même pour en sourire.

Précisément, ça ne fait même pas sourire !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tags technorati :