Yuki Sumida Bondage AURORAWEBLOG   

                                                            Photo © Yuki Sumida

 

 

Regarde ! Le fil noir !

Tu l’as tout embrouillé…

Je t’avais pourtant dit

De le dérouler doucement,

Un tour après l’autre,

Un tour par seconde

Sans te poser de questions

Afin de ne point te distraire.

Et voilà ! Regarde ce que tu as fait !

Un écheveau à démêler

Avec tes doigts si peu habiles.

 

Allez, je t’aide !

Prends ce bout-là

Près du pied, tiens-le

Entre le pouce et l’index.

Tu l’as pris ? Tire, maintenant.

Fort mais délicatement.

Non pas comme ça !

Tu viens de l’enrouler

Autour de ma main

Veux-tu que ce soit moi

Qui sois ton prisonnier ?

 

Allez, on recommence.

Passe-le moi

Que je le noue à ta cheville droite

Avec la main de l’amour.

Maintenant, je prends l’autre bout

Et je l’attache

A l’anneau qui est dans le mur

Je tire d’autres fils

Que je place

Sur ce mur et sur l’autre.

On continue.

 

C’est comme dans ce jeu d’enfant

Où l’on doit faire un dessin

En unissant de petits points.

Je te définis ainsi,

De trait en trait,

De ligne en ligne.

Petit à petit,

Je te recompose :

Regarde ton ombre sur la porte,

Regarde ta silhouette de libellule,

Comme tu es belle !

 

Je pourrais te faire danser

Comme une marionnette

Ou bien te faire peur,

Te faire croire

Que j'attends

Une araignée

Pour te manger,

Là, dans ta toile

Enchevêtrée.

Mais jamais je n’éteindrai la lumière

Ou te laisserai seule…

 

 

 

 

 

PS: Et toujours (plus que deux jours!), s'opposer à la loi DADVSI et soutenir l'EUCD en signant la pétition et en écrivant à nos élu(e)s.

Mode d'emploi ici chez Rhalph.