Geisha Eyes AURORAWEBLOG

                                                                 Photo ???

 

Et dire que peu de gens veulent s’apercevoir

De combien d’apparences

Ne sont qu’une glace sans tain

Qui a perdu jusqu’au pouvoir de laisser lire les secrets

Et qui n’est même plus miroir.

Les mots dans ce jeu-là ne sont qu’une vaste mer de rien

Si petite qu’elle voudrait engloutir le monde

Si grande que l’on doit y entrer par le chas d'une aiguille.

Là réside la non-importance.

 

Les vraies marques se portent dans les yeux

Comme lorsque je rêve d’être Ta « Geiko »

Et de ne jamais perdre la candeur

De ma peau

Blanche, si blanche.

Ou bien Tes lanières à ma chair

Qui la rougissent comme un fard

Ou encore Tes cordes

Qui m’impriment en idéogrammes.

 

Ce n’est qu’avec des empreintes justes

Que devient Art

Le fait de s’annuler

Pour se recréer.

Cela tient en fait à si peu de choses

Cela ne tient qu’à celui qui vous fait face.