BDSM femme objet fornophilia AURORAWEBLOG

              Grete Stern photographe surréaliste AURORAWEBLOG    

                            Grete Stern femmes surréalistes AURORAWEBLOG

                                                     Photos © Grete Stern

 

 

Ce n’est pas par hasard que Marthe Blau avait intitulé son petit récit (roman?) BDSM « Entre ses mains » (présenté ici).

C’est une projection récurrente dans notre univers que cet « entre »-antre là…

Dans mon monde de songes personnel, il rejoint le phantasme de la marionnette, si souvent évoqué sur ce blog.

 

C’est aussi l’un des thèmes favoris de la grande photographe surréaliste Grete Stern. Née en 1904 en Allemagne, elle s’intéressa dès 1927 à la photo et entra au Bauhaus en 1932.

Puis elle quitta l’Allemagne nazie en 1936 d’abord pour l’Angleterre, ensuite pour l’Argentine où elle allait vivre plus de 60 ans.

 

Derrière son objectif associé à des trucages d'époque, on voit fleurir des jeux de mains pas vilains du tout réalisés dans les années 30.

Ils sont juste à la mesure des choses que j’aime imaginer lorsque je m’image-« in »… : femme-objet mais source de lumière, Vénus (en « prêt-à-fesser ») sortant des flots et enfin « visage pâle » mais squaw-pinceau....pour toile...

De Maître ???

 

;-))

 

PS : Petit voyage: à samedi soir !

(Je préviens afin d’éviter que les plaisants commentateurs de la note d’hier tirent quelque déduction de mon absence…)