BDSM Geisha Tatoo AURORAWEBLOG

                                                            Photo © Steven Ness

 

 

Le soir se faisait sombre

Et les gestes dans l’ombre

 

Du paravent posé

Etaient tous étudiés

 

Comme le kimono porté

Pour la cérémonie du thé

 

Comme la vaisselle lumière

Placée sur le plateau de pierre

 

Un soir ivre d’odeurs

Où l’on sentait bien plus

 

Dans la suave moiteur

Le parfum des lotus.

 

Mais la calme tiédeur

Etait soir de douleur

 

Il entra et ce fut

Le bruissement léger

 

De la soie revêtue

Qui vint à s’affaisser 

 

Quand elle s’inclina

Comme il le faut, très bas.

 

Il lui fallut de l’encre noire

Et tant d’autres couleurs aussi

 

Toutes s’affairaient pour le voir

Et pour lui apporter ainsi

 

Les plus belles aiguilles fines

Dont il allait user sur elle

 

Alors la peau de mousseline

Pâle comme neige du ciel

 

Se para de formes enfin

Quand il commença son dessin

 

Une goutte rouge perla

Puis d’autres encore, incarnat

 

Le sang versé pour un artiste

Que l’on aime n’a rien de triste

 

Et il revint de nombreux soirs

Elle l’attendait dans le noir

 

Jusqu’au jour où la chair blancheur

Fut devenue un arc en fleur

 

Elle était pour toujours marquée

De son sceau, chef d’oeuvre secret

 

Elle était pour toujours Tatou

Un corps qui parle parchemin

 

Son épouse cachée, tabou,

Le silence de son destin.