AURORAWEBLOG soumise en attente

                                                         Photo © Bes Lukson

 

Je marche lentement dans la ville

Parce que mes yeux me trahiraient

Ils diraient ce que je tais

Ce que je masque ou adoucis

 

Je marche lentement dans la rue

Parce que ma jupe me trahirait

Il n’y a rien dessous

Sinon une obsession de printemps

 

Je marche lentement dans mon coeur

Parce que mon chemisier me trahirait

Il révèlerait aux curieux

La fierté dressée de mes seins

 

Je marche lentement dans ma tête

Parce que sous mes cheveux il  y a

Seulement mon cerveau un peu flou

Qui pense à ce que Tu me réserves là-bas.