AURORAWEBLOG Bondage Censure USA années 50

                                         Photo © ??? Censure BDSM américaine vintage fifties.

                                    « Cachons d’un croisillon noir ce sein que nous ne saurions voir… »

 

 

Comme l’on peut s’y attendre, c’est contre la disparition des MSN Groups pour adultes que je m’élèverai ce soir.

Pour plusieurs raisons : à l’heure où j’écris, je me rends compte que les animateurs de la quinzaine de ces « listes » auxquelles nous participions, soit M. soit moi (sur des dizaines de milliers existantes, tous sujets érotiques confondus), à l’exception de deux d’entre eux, ne semblent pas encore avoir pris connaissance de la destruction annoncée comme définitive pour la fin du mois de leur petite « auberge ».

MSN (Microsoft ?) a donc, comme proclamé précédemment et après une première étape ( le « nettoyage » des profils adultes il y a deux mois), convié ses groupes à se « rabattre » vers un autre hébergement nommé « Worldgroups» et apparemment  indépendant de MSN.

La raison de cette manoeuvre apparaît comme obscure puisqu’on ne peut soupçonner MSN de manquer d’espace.

En outre, on ignore tout de ce qui lie MSN et Worldgroups.

Je remarque seulement que, lorsque l’on tente d’adhérer à Worldgroups, trois options sont proposées dont deux payantes.

Or, les MSN Groups étaient uniquement gratuits.

 

Encore une fois, puisque j’en ai déjà parlé, je ne pleure pas la fin de ces communautés à cause de leur intérêt phénoménal : la plupart étaient très ennuyeuses, mal gérées, publiaient des annonces vulgaires et des photos dignes d’un étalage de barbaque. 

La plupart.

Certaines étaient pourtant des lieux de discussion avec de fidèles participants et pour n’avoir pas été au nombre de ceux-là, il n’empêche que je me demande au nom de quoi, brusquement, on en vient à les priver de leurs espaces d’expression.

Il n’est pas difficile de comprendre que les transferts sur Worldgroups se feront mal ou ne se feront pas, faute de temps laissé à ceux qui organisaient ou qui étaient inscrits. Tout doit être bouclé avant la fin mars.

Il est bien évident que ces « soldes » visent des sites qui se préoccupaient de choses tenant à l’Eros mais que la filouterie américaine consiste à empêcher de parler de censure puisque la solution de remplacement a été fournie en kit par MSN lui-même!

 

Oui, mais bref…Ces listes n’étaient pas un danger terrible menaçant immoralement  les nations à cause de leur visibilité publique. 

Pour y adhérer, il y avait des procédures et si l’on me rétorque que des mineurs auraient pu malgré tout demander leur entrée sur ces lieux pour adultes, je répondrai que rien n’empêche un mineur de se déclarer majeur pour accéder à n’importe quel site porno dont les pops-ups fleurissent partout.

Les communautés MSN étaient quant à elles, en revanche, extrêmement confidentielles et leur existence ne me semblait pas mettre la jeunesse en péril.

 

Le problème est pour moi dans cette onde moralisatrice qui nous atteint.

On me jugera  passéiste et nostalgique mais je regrette vraiment ces années 75-80 où un grand vent de liberté soufflait…Le cinéma de ce temps est là pour nous le rappeler.

Internet a ouvert, me dira-t-on, des portes à tous les abus en matière de pornographie.

Certes, mais les vrais abus de la Toile sont dans les sites évoqués plus haut et contre lesquels tout le monde râle mais personne ne fait rien.

Seraient-ils de bons contribuables ?

Aujourd’hui, alors que la montée du véritable « obscène » est présente partout dans le monde et même dans notre beau pays à travers le déni de l’individu et de ses droits les plus élémentaires, il est navrant de s‘apercevoir que la croisade « humanitaire » d’un groupe comme MSN est dirigée contre le… sexe non commercial.

 

PS : Je sais que Yahoo possédait des Yahoo Adults Groups similaires. N’ayant jamais été inscrite à aucun d’entre eux, je serais curieuse de savoir s’ils existent encore et quel est leur devenir prévu…En d’autres mots, quelle politique Yahoo mène-t-il par rapport à celle de MSN ????

 

 

 

Réédit: Je ne sais pas si le lien va marcher mais il vaut son... pesant d'or!

 

 

 

 

 

 

 

tags technorati :