AURORAWEBLOG bondage artistique            

                                               Photo © Matthew Mercer

 

Au fil de l’heure, les fils de l’œuvre tissent le filament du cœur, firmament de bonheur-douleur…

Le ferme amant contemple et loue sa ballerine pointe dressée, son étoile corps de ballet.

L’encordée se sent s’élever vers d’autres points de Voie Lactée.

Tension, pression, tension encore.

Demander toujours plus au corps.

Et lui son dessin terminé, toute géométrie tracée, ne va pas pour autant souffler sinon pour attiser les braises, laisser la flamme s’allonger, faire que le feu ne vacille et que les cendres s’éparpillent.

Ils sont.

Unis dans une galaxie, là où personne n’entrera, personne ne dérangera.

Qu’on ne s’y trompe point pourtant, ces liens-là ne durent qu’un temps.

Juste avant que tout ne s’apaise.

 

Une fois les cordes rangées, c’est la vie qui reprend ses droits.

Mais qu’il est bon d’ y échapper et de faire ce vol plané, cette promenade en cordée, à deux, à deux et rien qu’à deux, quand on en a besoin parfois.

 

Entravée pour mieux m’envoler.

Echange de pouvoir? Amour. 

Je connais tellement bien ça…

 

 

 

 

 

 

PS : Dans l’édition du Monde de demain 22/01/06, Catherine Rollot revient sur l’affaire Garfieldd.

246 articles parus sur les blogs et répertoriés sur « Embruns » à l’heure où j’édite mais seulement 2253 signatures dans la pétition.

La mobilisation ne doit pas faiblir dans les jours à venir  : le Ministre a 60 jours pour rendre sa décision et l'on parle toujours de sanction, même révisée..

Notre soutien à Garfieldd  doit continuer.

Si vous passez par hasard sur cette page et après avoir lu l‘article du Monde, revenez signer la pétition en cliquant ici.

 

 

 

 

 

 

                 

tags technorati :