AURORAWEBLOG bondage rope

                                              Photo © Alexandr Zadiraka

 

Un annulaire vide qui se passe en beauté de l’alliance. Foin de ces liens qu’on dit sacrés. Pas la corde au cou mais la corde au cœur.

Elle a entre ses mains le lien qui la retient.

Et tout est dans ce lien qui bientôt la maintient, la contraint mais lui épargne la pesanteur.

 

Tenir la corde. S’impliquer. Etre deux dans le jeu.

Elle accepte, elle consent, elle assentit. Elle se prête, chair et sang, à ce ressenti.

 

La corde accorde le corps à corps. Elle voltige entre eux, se perd parfois et ils la quêtent, la retrouvent et la danse alors se répète : tourbillons, croisillons.

Temps mort : s’offrir. Elle attend la prochaine valse. Sera-t-elle invitée par la taille ou bien par les aisselles prise ?

Ballet volant. Saisir la corde au vol : donner un coup de main.

Cette fois. Parce que c’est ainsi.

C’est ce qu’ils veulent, ils se le sont dit.

 

Une autre fois, immobile, passive, elle fermera les yeux et attendra.

Nue comme une statue.

D’être de chanvre revêtue.

Et en pleins et en déliés, d’être l’élue écrite et lue.

 

 

 

 

 

 

 

PS : Serrons les liens : le Ministre a communiqué dans la journée qu’il allait réexaminer la sanction de Garfieldd.

 

Pensez qu’au-delà du monde du Web, cette affaire ne fait pas autant de bruit que ce que nous pourrions penser.

Ce n’est pas le moment de donner du lest à la blogo-corde. Continuez à signer la pétition en ligne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tags technorati :